Bambin 13 Feb 2021 Amélie Micoud

Repas tartines: comment les rendre équilibrés et appétissants pour les enfants?

Si, comme ici à la rédac’ – Covid oblige -, vous devez remplir tous les matins la boite à tartines de vos enfants et si, comme nous, vous trouvez que ça vire parfois au casse-tête, suivez ces conseils tout simples de Gisèle Gual, diététicienne nutritionniste, pour pimper les repas tartines de vos enfants.

Justine, 42 ans, en télé-travail: « Depuis le mois d’octobre, à cause du Covid, c’est repas tartines dans les écoles. Nous avons deux enfants en bas-âge scolarisés, ce qui veut dire deux pique-niques + les collations du matin et de l’après-midi à penser, chaque jour. Voilà de quoi en ajouter pas mal à ma charge mentale maternelle déjà bien lourde… Puis surtout, je me demande si mes enfants vont manger ce qu’on leur a préparé, parfois en quelques minutes avant de partir à l’école. Est-ce qu’ils vont aimer? Comment varier? Et comment éviter la facilité sandwich pain de mie jambon? »

Les « piliers » du repas tartines équilibré

Gisèle Gual, nutritionniste, rassure: le repas tartines « idéal » peut rester très basique! En général, on conseille:

  • un féculent (le pain en est un)
  • des crudités ou un fruit
  • un peu de matière grasse
  • une source de protéines, mais qui n’est pas indispensable: jambon ou autre charcuterie, œufs durs, thon, fromage…

Bien sûr, tout dépend de ce qui constitue les autres collations de la journée. Si votre enfant a mangé un légume ou un fruit à sa collation du matin, alors il peut ne pas en avoir dans sa boite à tartines du midi.

Le plaisir de manger avec les doigts

Les repas froids impliquent souvent que les enfants doivent manger avec les doigts. Jouez-en! Par exemple, en été, proposez des haricots verts cuits vapeur ou à l’eau, pour le repas de midi ou en collation du matin. Un haricot, c’est amusant à chipoter, on peut l’ouvrir, etc. Et puis comme ça, les enfants ont déjà leur portion de légumes du midi.

Pensez aux pois-chiches! C’est une légumineuse très bonne pour la santé qui coche toutes les cases: fibres, féculent et protéine végétale. À partir de 5-6 ans, les enfants adoreront les picorer avec les doigts. Pour les plus petits, il suffit de les écraser un peu avec le dos d’une cuillère.

→ À lire: Réponse d’expert: Comment faire manger des légumes à mon enfant?

Les matières grasses

Le beurre et l’huile d’olive, c’est très bien, mais pour varier, pensez à l’houmous, aux pistaches, noix de cajou et autres fruits à coques, à l’avocat et aux olives. De temps en temps, on peut faire un sandwich thon/mayonnaise, la matière grasse sera la mayo. On ajoute un peu de poivre, un peu de persil, et on met le tout dans un bon petit pain.

Pensez aux gressins, que les enfants adorent tremper dans le houmous, par exemple. Parfois, je mets des petits crackers salés. Si c’est de temps en temps, pas de problème! Je crois que si on veut des trucs parfaits, « sains » tout le temps, on devient fous. À la période de Noël, j’avais fait la surprise de mettre un Ferrero Rocher dans la boite à tartines de ma fille. On peut tout à fait se faire plaisir lors d’un pique-nique (et les enfants aussi). 

Et côté pain?

Si je pouvais donner un bon conseil, ce serait de toujours avoir chez soi quelque chose qui se conserve: des Krisprolls, des cracottes, ce genre de choses.

La question du pain de mie revient souvent, parce qu’on n’a pas le temps, parce que c’est facile… De temps en temps, c’est ok! Mais si possible, ça doit rester exceptionnel. Le « moins pire » est le pain de supermarché, le top c’est le pain maison et bien sûr le pain de boulangerie, si vous avez un bon artisan boulanger près de chez vous. Pas eu le temps d’acheter du pain frais? Vous pouvez vous tourner vers le pain préemballé, type Biaform. Enfin, en bas de chaine, on aura tout ce qui est sandwich mou (pain de mie, pain sandwichs…). C’est souvent sucré et ils ne contiennent quasi pas de fibres. Attention, je ne dis jamais aux gens « ne mangez pas ça », mais j’explique plutôt, aux enfants par exemple, « le problème c’est que si tu manges ça, tu risques de manger plus vite et d’avoir encore faim après ». Alors je propose d’alterner avec du « vrai pain ».

Protéines: par quoi remplacer les éternelles tartines au jambon?

On se dit souvent  » des tartines au jambon tous les jours, c’est pas l’idéal ». Et c’est vrai que ça reste une charcuterie, c’est salé, etc. Mais on n’est pas obligé d’en mettre tous les jours, ou d’en mettre énormément! Un quart de tranche roulé, de temps en temps, c’est très bien, et c’est facile pour les enfants qui aiment manger les aliments séparés. On peut aussi ajouter un morceau du poulet rôti du dimanche, qui se déguste très bien froid. Et encore une fois du thon (ou saumon, sardines…).

Pour les alternatives, on aura:

  • Le fromage. Il est salé, mais il comporte aussi du calcium, ce que n’apporte pas la charcuterie. Et puis dans le fromage on ne trouve pas de nitrites, de conservateurs…

Votre enfant n’aime pas le fromage? Les fromages un peu ludiques ne sont certes pas du « vrai bon fromage », mais ils peuvent tout à fait faire l’affaire. Pensez aussi aux emporte-pièces avec lesquels on peut faire des petites formes dans un morceau d’emmental ou de comté, par exemple. Faire des tout petits morceaux donnera envie de les manger.

  • Les œufs: œufs durs, sandwichs à l’omelette…
  • Côté végétarien: il y a les boulettes, falafels et autres galettes de pois chiches. Ou simplement, encore le houmous, qui combine matière grasse et protéines végétales.  

Encore une fois, les protéines à midi ne sont pas obligatoires! Et encore une fois, une tartine au beurre peut suffire.

Comment rendre une boite à tartines un peu fun?

Ça ne doit pas toujours passer par l’alimentation. J’aime utiliser des petits emporte-pièces donc, et aussi des moules en silicone colorés, qui permettent de séparer les différents aliments. Parfois, je mets une petite serviette de licorne, un petit mot… Un « Bonne journée ma chérie », rien que ça, ça fait tout! Les boites à tartines, c’est de l’amour, et même si elles ressemblent à rien, c’est pas grave (rires). Un petit mot, ça ne mange pas de pain, et ça fait tout!

Gisèle Gual est diététicienne nutritionniste, spécialisée en diététique pédiatrique. Elle exerce près de Bruxelles, à Linkebeek, et à Waterloo.
Vous pouvez la découvrir via son site Dietitude et son compte Instagram @dietitude.

Suivez Minimi sur Facebook et Instagram

Lire aussi:
10 idées de collations pour l’école saines et faciles à préparer
La recette rapide et saine : macaroni au fromage, brocoli et chou-fleur
Mon enfant ne mange pas: 7 conseils pour éviter la guerre alimentaire

Le meilleur de Minimi dans votre boîte mail ?

Inscrivez-vous à notre newsletter

Reageer op artikel:
Repas tartines: comment les rendre équilibrés et appétissants pour les enfants?
Sluiten