Fact checker: Non, fumer (un peu) pendant la grossesse, ça n’est pas mieux que d’arrêter d’un coup

Les idées reçues sur la grossesse, ce n’est pas ça qui manque. L’une d’elles a la dent dure: croire qu’arrêter de fumer « d’un coup », et le stress que ça engendre chez la maman, serait plus nocif pour bébé que de continuer à fumer un peu. Pourtant, c’est faux! L’arrêt du tabac vaudra toujours mieux que de continuer à fumer enceinte, on vous explique pourquoi.

Que vous soyez fumeuse ou pas, vous avez sûrement déjà entendu qu’il valait mieux continuer à fumer (le moins possible quand même) que d’arrêter d’un coup. Pourquoi? Parce que, selon cette théorie, les effets du stress sur le fœtus seraient plus délétères que ceux de quelques cigarettes quotidiennes. Si les effets du tabac sur le bébé et l’enfant ne sont plus à démontrer, réduction du poids de naissance, retard de croissance intra-utérin, naissance prématurée, asthme… Qu’en est-il du stress dû à l’arrêt de la cigarette?

Les effets du stress lié à l’arrêt du tabac pendant la grossesse

En Belgique, selon l’ONE (2015), 22 % des femmes vues dans leurs consultations étaient fumeuses. Ce chiffre doit probablement être revu à la baisse pour la population totale (incluant les femmes non suivies en pré-natal à l’ONE). Les dernières données datant de 2012 faisaient état de près de 18 % des femmes enceintes comme étant fumeuses. Parmi ces femmes, il est possible que certaines d’entre elles aient été mal voire pas du tout informées sur l’arrêt du tabac avant/pendant la grossesse.

Abordez le sujet de la cigarette enceinte avec votre entourage, il y a fort à parier que vous entendrez cette idée reçue que les effets du stress lié à l’arrêt brutal du tabac sont plus nocifs que quelques cigarettes quotidiennes. Alors imaginez si vous êtes enceinte et que vous posez la question? Il y a de quoi se dire que diminuer simplement sa consommation vaut mieux qu’arrêter.

Pourtant, les seules choses dont on est sûr, c’est que le tabac est mauvais pour le futur bébé d’une part, et qu’arrêter de fumer pendant la grossesse est effectivement stressant d’autre part. Mais ce qu’on a plus de mal à déterminer, c’est l’impact du stress sur le fœtus. Les études sur le stress et la grossesse intègrent souvent de nombreux biais (subjectivité des mères observées), et sont souvent contradictoires. Pour certaines études, le stress semble corrélé à des naissances prématurées ou un retard de croissance intra-utérin quand, pour d’autres, le stress favoriserait le développement de l’enfant. Le facteur âge de la grossesse pourrait, de surcroît, jouer. Aucune étude n’a, à ce jour, prouver un effet délétère du stress sur le développement de l’enfant.

Arrêter de fumer, plus difficile quand on est enceinte?

Oui, arrêter de fumer est stressant, et ce qu’on ignore souvent, c’est que c’est encore plus stressant pour une femme enceinte. Pourquoi? Sur le plan physiologique d’abord, la nicotine est éliminée plus rapidement pendant la grossesse. Une future maman qui essaie d’arrêter de fumer ressentira donc plus vite les effets de manque nicotinique.

Ensuite, l’aspect psychologique entre en compte: une femme qui arrête parce qu’elle tombe enceinte arrête de fumer pour son bébé, et pas vraiment pour elle, comme elle l’aurait fait si elle avait pris cette décision hors grossesse. Et cela d’autant plus si la grossesse est soudaine et que les velléités d’arrêter de fumer aussi. D’ailleurs, il n’est pas rare de voir des mamans qui avaient arrêté de fumer le temps de leur grossesse reprendre la cigarette après la naissance de bébé.

Mais la motivation, = la santé du bébé, étant quand même suffisamment grande, ce facteur psychologique peut aussi aider la maman à arrêter de fumer. D’autant plus si l’hygiène de vie globale (moins de tentations, suppression de l’alcool…) est modifiée.

Le leurre des cinq cigarettes par jour

Cette croyance populaire du « mieux vaut fumer quelques clopes plutôt que d’arrêter d’un coup » envoie le message, faux, que c’est ok de continuer à fumer enceinte, du moment qu’on diminue sa consommation. Or, la recherche a montré que les fumeurs qui diminuent le nombre de cigarettes quotidiennes ont tendance à compenser en tirant davantage sur la cigarette et en absorbant plus de fumée.

Une étude menée par l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris a mis en évidence qu’une faible consommation de tabac par jour réduisait quand même considérablement le poids du bébé à la naissance.

Conclusion sans surprise: le zéro cigarette c’est quand même ce qu’il y a de mieux.

Comment arrêter de fumer quand on est enceinte?

  • Se faire accompagner! Votre gynécologue ou sage-femme vous orienteront vers un tabacologue spécialisé. Vous pouvez aussi avoir recours à un accompagnement psychologique. Parlez-en dès le test de grossesse positif!
  • Vous pouvez tout à fait avoir recours aux substituts nicotiniques, mais uniquement lors d’un accompagnement, pour contrôler le dosage en nicotine et réduire votre consommation petit à petit jusqu’au sevrage total.
  • La cigarette électronique est autorisée si l’arrêt est trop dur. Les recherches ne permettent pas d’avoir un recul suffisant sur les effets de la « vapoteuse » sur le fœtus mais on est sûrs qu’elle est, au moins sur du court terme, moins toxique que le tabac. Le mieux est encore et toujours de ne rien fumer, mais la e-cigarette peut vous aider à franchir le cap.
  • Si vous avez un projet de grossesse, n’attendez pas pour décider d’arrêter. Déjà parce que, comme expliqué plus haut, il vous sera peut-être plus « facile » d’arrêter hors grossesse, et d’autre part parce qu’une étude française récente a mis en évidence que le tabac affecterait le placenta de la future mère même après l’arrêt de la cigarette. On ne sait pas encore combien de temps une vie de fumeuse affecterait potentiellement le futur bébé, mais si vous stoppez votre consommation plus de trois mois avant la conception, c’est mieux!

Suivez Minimi sur Facebook et Instagram

Lire aussi:
Avant la grossesse: 7 choses à surveiller si vous voulez tomber enceinte
Vaccin contre la grippe enceinte, le faire ou ne pas le faire?
Ces 7 trucs fous sur la grossesse et la maternité qu’on ne savait pas

 

Le meilleur de Minimi dans votre boîte mail ?

Inscrivez-vous à notre newsletter

Reageer op artikel:
Fact checker: Non, fumer (un peu) pendant la grossesse, ça n’est pas mieux que d’arrêter d’un coup
Sluiten