Bébé 16 Oct 2020 Amélie Micoud

La DME, diversification alimentaire menée par l’enfant, qu’est-ce que c’est?

La DME, ou diversification menée par l’enfant, est une autre approche de la diversification, pour sortir des petits pots donnés à la cuillère. Sans doute plus intuitive, la DME est aujourd’hui largement adoptée par les parents mais aussi dans certaines structures collectives de garde d’enfants. Nous avons demandé à Aurélie, infirmière et spécialiste en DME, de nous en expliquer les principes et les avantages.

Qu’est-ce que la DME ?

« La DME (Diversification Menée par l’Enfant) appelée également « alimentation autonome » repose sur le principe qu’autour de 6 mois, un bébé a les compétences naturelles pour s’alimenter en autonomie. Dès le début de la diversification, le bébé porte seul à la bouche des morceaux fondants répondant à des normes de présentations spécifiques, mais également des textures lisses (purées, compotes et tartinades) présentées de façon adaptées pour être facilement portées à la bouche de l’enfant, et ce en pleine autonomie.

Les avantages de la diversification menée par l’enfant

  • Développement de la motricité fine: apprentissage de la gestion des couverts en autonomie dès 8-10 mois.
  • Partage des repas familiaux: le même repas partagé par toute la famille en veillant à adapter les formats et les textures des aliments de bébé. C’est un gain de temps en cuisine et vous avez la garantie de toujours manger chaud et ensemble. 
  • Amélioration de la qualité des repas familiaux: revenir à des repas sains et équilibrés. Il n’y a pas d’âge pour apprendre les bons comportements alimentaires à vos enfants.
  • Stimulation précoce des mouvements masticatoires en profitant de l’action du Gag Reflex. Votre bébé va alors dès le départ apprendre à mâcher et mastiquer. Et cela même s’il n’a pas ou pas encore beaucoup de dents, les gencives et la salive font le job.
  • Le maintien de la gestion de la satiété: Le bébé mange en fonction de ses besoins et établit son équilibre alimentaire naturel sur la semaine. 
  • Une découverte de l’alimentation en autonomie, tout en stimulant les sens (toucher, odorat, goût, vue). Eh oui! Un bébé de 6 mois peut manger seul et prendre du plaisir à le faire. »

À partir de quel âge pratiquer la DME?

« On débute la DME lorsque bébé a autour de 6 mois, qu’il arrive à tenir son dos bien droit quand il est installé dans sa chaise haute, qu’il bouge avec aisance sa tête et qu’il arrive à porter seul des objets à sa bouche. »

Concrètement, comment mettre en place la DME ? (choix des aliments, supports, quantités, rythme…).

« Pour débuter la DME, il faut se référer aux compétences motrices et oro-motrices du bébé. Il faut, pour faciliter la prise en main des aliments, proposer des morceaux plus grands que la paume de main du bébé et plus larges que l’index d’un adulte. De façon générale on privilégiera les textures fondantes en bouche. Pour savoir si un morceau est sécuritaire, il suffit d’en mettre un bout en bouche. Si l’adulte arrive à l’écraser avec la force de sa langue sur son palais, c’est que l’aliment est sécuritaire. Les aliments crus devront être bien mûrs et les aliments cuits faciles à écraser.

Idées de formats d’aliments pour un débutant

On peut proposer à l’enfant bâtonnets, grosses et épaisses rondelles, tartines craquantes natures ou avec des tartinades, boulettes, pancakes, gaufres, purées présentées en cuillères pré-remplies que le bébé portera seul à sa bouche…

Ordre d’intégration des aliments

Aujourd’hui, il n’existe plus d’ordre d’intégration des aliments. Il n’est plus utile de commencer par les légumes puis d’intégrer les fruits. De plus, on peut intégrer dès le départ plusieurs nouveaux aliments en même temps afin de stimuler l’éveil alimentaire du bébé. Seuls les allergènes prioritaires seront à introduire de façon spécifique. Afin de limiter les risques d’anémie, on recommande néanmoins d’intégrer quotidiennement deux sources de fer et au moins un aliment riche en vitamine C (notamment si la source de fer est végétale). On pense également à utiliser des huiles et beurres car ces aliments participent au bon développement neurologique de l’enfant.

Nombre de repas par jour et supports

Lorsque l’on débute, on propose deux à trois temps de présentation d’aliments par jour. Chaque repas sera composé de 2 à 3 aliments pour favoriser l’exploration. Ces aliments seront disposés directement sur le plateau de la chaise haute afin que le bébé puisse facilement les attraper. Lors du repas, on laisse l’enfant gérer ses apports. Idéalement, on mange en même temps si l’organisation familiale le permet. Dans tous les cas, une surveillance du temps de repas est indispensable, et ce quel que soit l’âge de l’enfant. »

Quelles sont les règles pour veiller à la sécurité de bébé ? (Risques d’étouffement ou fausses routes)

« Le repas doit se dérouler au calme (sans télévision allumée, sans animaux actifs…). La présence de la fratrie en revanche peut jouer un rôle très intéressant pour favoriser l’intérêt et la progression du bébé. Il doit être installé dans une chaise haute avec un adulte le surveillant, et être en bon état d’éveil. Si bébé est fatigué, il faudra reporter le repas.

Selon l’étude de Brown, il n’existe pas plus de risques d’étouffements en DME qu’en diversification traditionnelle. Tant que le parent respecte les normes sécuritaires, l’enfant est protégé. De plus, le bébé possède autour de 6 mois un réflexe nauséeux (aussi appelé gag reflex), positionné au niveau du deuxième tiers de la langue. Ce dernier va lui permettre de comprendre quelles tailles d’aliments ou textures peuvent être avalées. Si un morceau coince, bébé aura un haut-le-coeur qui va ramener l’aliment vers l’avant de la bouche et donc protéger ses voies respiratoires. Bien qu’impressionnant, ce réflexe est tout ce qu’il y a de plus sécuritaire. Lorsqu’il se déclenche, le bébé respire. Il faut rester calme, lui parler mais ne pas le manipuler ou aller chercher l’aliment dans sa bouche. »

Et si bébé mange peu?

« Entre 6 et 8 mois, le lait couvre plus de 80 % des besoins énergétiques du bébé, et 50% entre 9 et 12 mois. De ce fait, même si le bébé mange peu, ses besoins énergétiques seront couverts. Enfin, il est important de ne pas considérer la quantité alimentaire ingérée mais plutôt l’évolution générale du bébé (évolution des courbes de poids et tailles harmonieuses + développement général). En effet, tous les bébés n’auront pas besoin de manger les mêmes quantités alimentaires pour répondre à leurs besoins énergétiques. Il ne faut pas oublier que la diversification est une étape orientée sur la découverte alimentaire. D’ailleurs, en DME on ne pèse jamais les aliments. On veille simplement à proposer des aliments de chaque catégorie alimentaire sur la semaine et pour le reste, on laisse notre bébé s’orienter vers ce dont il a besoin et dans les quantités adaptées à son organisme. »

À retenir

  • La DME ne se pratique pas avant 6 mois
  • Elle doit se faire toujours sous surveillance d’un adulte
  • Pas d’ordre d’intégration des aliments, seuls les allergènes (œufs, arachide, blé…) auront une introduction spécifique.
  • Proposez des aliments assez grands aux textures fondantes
  • Pensez aux sources de fer et accompagnez-les de vitamine C
  • Commencez par 2-3 repas par jour avec 2-3 aliments par repas
  • La diversification est surtout une phase de découverte alimentaire. Le lait maternel ou artificiel représente encore la majeure partie de ses besoins nutritifs, surtout entre 6 et 8 mois. Donc pas de stress! Les repas doivent être synonymes de plaisir, en premier pour bébé.

Aurélie est infirmière et maman de deux enfants. Formatrice en DME exerçant en France, elle a fondé Comme des Grands, pour proposer des ateliers complets de formation et d’accompagnement à la DME. Vous pouvez la contacter via son site www.comme-des-grands-dme.com et vous abonner à son compte Instagram comme_des_grands.dme.

Suivez Minimi sur Instagram

Lire aussi:
Peut-on donner de l’eau à son bébé?
5 trucs pour donner envie à votre enfant de bien manger
Reflux de bébé: quels sont les symptômes et comment le soigner?

 

Le meilleur de Minimi dans votre boîte mail ?

Inscrivez-vous à notre newsletter

Reageer op artikel:
La DME, diversification alimentaire menée par l’enfant, qu’est-ce que c’est?
Sluiten