Bébé 26 May 2020 Amélie Micoud

Comment aider bébé à faire ses nuits? Les conseils de Juliette, coach du sommeil

Quand mon bébé fera ses nuits, ou plutôt… NOS nuits? C’est la grosse question que tous les parents se posent, et l’entourage aussi d’ailleurs: « Il fait ses nuits??? »… Si votre bébé vous réveille encore plusieurs fois par nuit, vous vous demandez sûrement comme l’aider – et vous aider – à dormir. Nous avons posé la question à Juliette, coach sommeil à Fée De Beaux Rêves.

« Avant tout, les réveils nocturnes sont normaux. Un bébé se réveille la nuit, comme les adultes, sauf qu’il se réveille plus souvent et peut avoir des difficultés à se rendormir. »

Quand un bébé fait ses nuits?

« Ça dépend évidemment des bébés! Une « nuit » de 5-6h d’affilée, ça n’est pas « faire ses nuits ».  Il s’agit plutôt d’une consolidation du sommeil nocturne, qui commence généralement à 6 semaines. Pour certains, les longues plages de sommeil sans interruption se font très vite, pour d’autres ça sera plus long. »

Si j’arrête d’allaiter, vais-je enfin pouvoir dormir?

« Arrêter l’allaitement pour que bébé fasse ses nuits est une erreur. Un bébé allaité peut tout à fait faire ses nuits. Ce qui peut se passer c’est que bien souvent, un bébé allaité est endormi au sein, plus qu’un bébé au biberon est endormi au biberon. Si on passe du sein au biberon, mais qu’on garde le même schéma: je lui donne son biberon pour qu’il s’endorme, ça ne changera rien. En revanche, si le biberon est calé à des heures plus fixes, effectivement, ça peut induire que bébé fasse ses nuits. Mais pas parce que vous aurez arrêté l’allaitement, juste parce que vous aurez changé vos habitudes. On dit que le lait maternel se digère plus vite, mais à l’échelle d’une nuit ça n’a aucun sens, l’impact est minime! »

Comment diminuer le nombre de réveils nocturnes?

« Ce qu’il faut voir, c’est comment le bébé s’endort. Il y a de grandes chances que c’est ce qu’il va chercher à faire la nuit.  Si bébé a besoin du sein pour s’endormir, il va avoir besoin du sein pour se rendormir. L’idée, c’est de lui laisser l’opportunité de développer ses propres stratégies d’endormissement. Il ne faut pas se dire « je voudrais que mon bébé ne se réveille plus », mais l’amener à gérer ses propres réveils nocturnes, sans que ce soit un stress pour tout le monde. »

Quels rituels pour aider bébé à s’endormir?

« Il faut un rituel ni trop long, ni trop court. Entre 20 et 30 mn, c’est suffisamment long pour que bébé se prépare au sommeil. Car si la routine du coucher est trop longue, il peut y avoir un second souffle: bébé est trop fatigué, et du coup trop agité. Ce que je conseille:

  • un petit bain (si bébé a une peau sensible, une simple toilette de chat avec un gant ou lange suffit)
  • un petit massage (seulement si bébé apprécie)
  • une tétée ou un biberon (pour les plus grands, je conseille d’avancer un peu le repas du soir par rapport au coucher)
  • une petite histoire (surtout pas de livres qui clignotent, avec de la lumière, etc.) et/ou une petite berceuse
  • un couchage dans son lit

Veilleuse ou pas?

Pour les bébés, je déconseille les veilleuses, les projections au plafond, etc. Ce qui peut aider: les bruits blancs (il existe des applications adaptées). Le bruit de l’eau qui coule, d’un aspirateur, d’un orage… »

Et pour les siestes?

« Si bébé a du mal à s’endormir ou fait des siestes trop courtes, là aussi, des améliorations peuvent être apportées.

Quels rituels?

Vous pouvez tout à fait mettre en place un rituel plus court, comme une étape avant de mettre bébé au lit. Par exemple un petit morceau de musique classique, une berceuse, un livre ou jeu calme. Une activité qui dénote dans la journée. Avant la sieste, si possible, un temps calme est vraiment l’idéal: par exemple on va dans la chambre de bébé, on ferme un peu les volets…

Noir total ou pas?

Pour les nouveaux-nés (6 premières semaines), il vaut mieux éviter le noir total: bébé est en train de régler son rythme circadien. Il peut donc y avoir une petite pénombre ou pas. Ça peut dépendre de l’enfant et du moment de la journée. Passé ce stade, quand bébé fait la différence entre le jour et la nuit, le noir total peut permettre de rallonger les siestes qui ont tendance à être un peu courtes. Mais si bébé fait des bonnes siestes dans la pénombre, le noir total n’est pas indispensable. »

Est-ce qu’il y a des mauvaises habitudes?

« Ça dépend de ce qu’on veut dans sa maternité! Il n’y a pas de bonnes et mauvaises habitudes. Il y a des habitudes qui vous vont à vous. Je pense au cododo (bébé dans le lit parental). Si cela convient parfaitement aux mamans, allaitantes notamment, il n’y a aucun souci. Si ça VOUS correspond, tout va bien! Et les choses évoluent, les habitudes changent naturellement. L’enfant nous pousse d’ailleurs à en changer. Il y a aussi un fort aspect culturel, donc je ne dirai jamais à une personne « vous ne faites pas le bon choix ».

Un bébé, là où il est le mieux, c’est quand ses parents vont bien. Pas besoin de se sacrifier! Si la maman dit « j’adore dormir avec mon enfant », il n’y a aucun souci. Il peut juste y avoir des habitudes qui font qu’à un moment donné, le sommeil de l’enfant est compliqué, et peut nous pousser à remettre en question ces habitudes: est-ce qu’il n’y aurait pas quelque chose à changer? C’est tout. »

Et la méthode du 5-10-15 pour aider bébé à faire ses nuits?

« C’est une méthode que je n’utilise pour ainsi dire jamais. Cela dit, cela pourrait très rarement, dans certaines situations, servir. Par exemple pour un (grand) bébé qui perd sa tétine, dont la motricité lui permet de la retrouver tout seul. Mais si le bébé est collé à sa maman et est habitué à s’endormir au sein, passer au 5-10-15 est brutal.

Pour autant, je ne suis pas forcément dans la diabolisation de la méthode à tout prix. Beaucoup parlent des fameuses études des neurosciences, mais de quoi parle-t-on? Dans ces études, l’environnement du bébé est souvent bien différent d’un cocon familial. Bien évidemment qu’il y a un impact sur le cerveau s’il s’agit d’un bébé abandonné par ses parents et qui pleure tout le temps. Il s’agit là de cas extrêmes. Mais un parent qui fait le 5-10-15 avec un bébé de 10 mois, qui est aimant toute la journée, qui répond émotionnellement et physiquement aux besoins de son enfant, ne causera pas de séquelles neurologiques à son enfant. Je ne suis pas partisane du 5-10-15, je relativise simplement les affirmations dramatiques qu’on peut lire sur les réseaux sociaux, sans aucune connaissance réelle du sujet. »

Qu’avez-vous envie de dire aux mamans (et papas) fatiguées?

« De dire quand on n’en peut plus, quand on est au bout du bout. C’est ok de mettre son enfant dans le lit, même s’il pleure. Vous allez vous détendre, vous prenez un verre d’eau, et vous reprenez votre bébé. Il vaut mieux faire ça que de secouer son bébé! Le syndrome du bébé secoué, ça n’est pas un mythe. Aussi, demander de l’aide à son entourage. Une maman, une amie sort faire un petit tour dehors avec bébé, pendant que vous faites une sieste.

Les photos sur Instagram ne reflètent pas la vraie vie

Si c’est trop dur, il ne faut donc pas avoir peur de se faire aider, que ce soit par l’entourage ou par un professionnel. Il y a des choses qui peuvent toujours s’améliorer! Les premières semaines, je rassure les mamans: c’est normal d’être fatiguée. Il ne faut pas vouloir être une super maman à tout prix. Vous avez le droit d’être dépassée, même avec un seul enfant. Les photos sur Instagram ne reflètent pas la vraie vie. On le droit d’aller mal, de le dire, d’être au bout du rouleau. Dans bien des cultures, les femmes sont aidées après la naissance, elles n’ont rien à faire si ce n’est s’occuper de leur bébé. Alors vous avez le droit d’avoir de l’aide! »

Juliette Moudoulaud est maman de 4 enfants. Coach sommeil certifiée, elle a créé « Fée De Beaux Rêves« , pour accompagner parents et enfants dans l’amélioration de leur sommeil. Vous pouvez la contacter via son site: www.feedebeauxreves.fr, et vous abonner à son compte Instagram.

Suivez Minimi sur Instagram

Lire aussi:
Mon enfant ne dort pas, et si je faisais appel à une coach du sommeil?
Schéma de sommeil: de combien de sommeil votre enfant a-t-il besoin?
7 conseils pour survivre aux nuits sans sommeil avec votre nouveau-né

Notre newsletter bientôt dans vos boîtes !

Vous souhaitez la recevoir ? Alors inscrivez-vous ici.

Reageer op artikel:
Comment aider bébé à faire ses nuits? Les conseils de Juliette, coach du sommeil
Sluiten