Ashley Graham : « Levez la main si vous n’auriez jamais cru changer vos propres couches un jour »

En réaction à la censure du spot publicitaire de Frida Mom montrant une femme en suites de couches, le top américain Ashley Graham aborde le sujet du post-partum sans tabou, avec un cliché d’elle posté sur Instagram. « Ça n’est pas que des arcs-en-ciel et des papillons ». D’autres lui emboitent le pas, libérant une parole enfouie elle aussi sous des couches… de vernis glorifiant une maternité forcément belle. #MonPostPartum

Les langues se délient sur le sujet des suites de couches, depuis le tollé provoqué par la censure de la publicité pour Frida Mom (marque de protections hygiéniques), qui devait être diffusée lors de la cérémonie des Oscars. La pub en question montrait une maman se levant en pleine nuit, avec en fond sonore les pleurs de son bébé, et se rendant aux toilettes pour changer sa serviette taille XXL, avec son corps et sa fatigue de toute jeune mère. La publicité n’a finalement pas été diffusée. Depuis, les Américaines ont pris la parole sur les réseaux sociaux, profitant de ce buzz pour briser le silence. Chez nous aussi, le hashtag #MonPostPartum permet aux femmes de partager leurs expériences, et de parler (enfin !) d’un des plus grands tabous autour de la maternité.

« Je n’aurais jamais cru que les culottes jetables seraient mon vêtement préféré »

Sur Instagram, la star qui a mis au monde un petit Isaac fin janvier 2020, poste la photo de son corps post-accouchement, avec ces mots, non dénués d’une pointe d’humour : « Levez la main si vous ne saviez pas que vous changeriez aussi vos propres couches??‍♀️ Après toutes ces années dans la mode, je n’aurais jamais cru que les slips jetables seraient mon vêtement préféré un jour, mais nous y voilà ! Personne ne parle de la récupération et de la guérison (avec tout ce chaos) que vivent les jeunes mamans. »

La maternité, ça n’est pas que des « arcs-en-ciel et des papillons »

Le top model, mannequin grande taille icône du body positive, casse le mythe de la maternité belle et facile, souvent promue sur les réseaux sociaux. « Je voulais vous montrer que ça n’est pas que des arcs-en-ciel et des papillons ! Ça a été difficile, mais mon ami Chelsea @cmrh et chef de la direction chez @fridamom fait du bruit et brise le tabou. C’est fou de voir qu’il y a toujours des obstacles dès qu’on raconte ce que les femmes vivent. Tout ces trucs que mon amie m’a envoyés m’ont pourtant sauvé la vie. » Depuis qu’elle a eu son bébé, Ashley Graham a posté quelques photos d’elle, à la fois belles, sobres mais réalistes sur ce qu’est la vie de jeune mère. Le tout sans voyeurisme ni complaisance. Juste pour dire que la maternité, c’est chouette, mais c’est aussi tout ça : des vergetures, du ventre, des « couches », des seins gros comme des barriques, des poils…

#MonPostPartum

Depuis la censure de Frida Mom et ce post d’Ashley Graham, une militante féministe française, Illana Weizman, a lancé le hashtag #monpostpartum. D’autres lui ont immédiatement emboité le pas, libérant ainsi une parole qu’on sentait enfouie sous des couches de vernis masquant la réalité crue du devenir mère. Finalement, la censure du spot publicitaire aura eu un effet secondaire positif : jamais on aura autant parlé de ce que vivent les femmes après l’accouchement. Sans fard, sans arcs-en-ciel ni papillons.

Lire aussi :
Que se passe-t-il dans votre vagin après l’accouchement ?

Le meilleur de Minimi dans votre boîte mail ?

Inscrivez-vous à notre newsletter

Reageer op artikel:
Ashley Graham : « Levez la main si vous n’auriez jamais cru changer vos propres couches un jour »
Sluiten