Bébé 18 Feb 2020 Paulien

9 conseils pour bien démarrer son allaitement

Vous vous posez plein de questions sur l’allaitement ? Est-ce que je vais y arriver ? Qui contacter en cas de souci ? Et si mon entourage me fait des remarques ? Pas de panique. On respire un grand coup, on reste zen, et on écoute les (bons) conseils !

1. Blindez-vous

Vous vous en rendez peut-être déjà compte : ce que vous faites de vos seins intéresse la Terre entière. Chacun y va de son petit commentaire, même ceux qui n’y connaissent rien. On vous demandera jusqu’à quand vous comptez allaiter, si papa n’est pas jaloux, si vous avez assez de lait, si vous n’avez pas peur que votre bébé s’habitue trop (sic) à vous. Un seul conseil : blindez-vous, répondez « oui oui bien sûr », et passez à autre chose. Gardez en tête que, la plupart du temps, les gens sont juste maladroits. Et parfois, l’humour peut faire des miracles : répondre un « jusqu’à ses 14 ans pourquoi? » à un énième « mais tu vas lui donner le sein jusqu’à quand? » peut faire sourire tout le monde. Hop, discussion close!

2. Préparez-vous

L’allaitement n’est pas toujours abordé en préparation à l’accouchement. N’hésitez pas à poser des questions! Vous pourrez aussi trouver des brochures sur l’allaitement chez votre gynéco ou sage-femme, et nombre d’informations sur Internet, sur le site de La Leche League notamment. Sur Facebook, il existe des groupes très actifs, par exemple ceux de la Leche League, où vous pourrez poser vos questions sans tabous. Des consultantes en lactation pourront vous y aider! Si vous vous sentez mal à l’aise avec une sage-femme ou même, une consultante en lactation (ça peut arriver), n’hésitez pas à voir quelqu’un d’autre. Vous ne devez jamais sortir d’une visite plus mal qu’avant.

→ À lire: Témoignage | « J’avais besoin d’allaiter mon bébé pour sentir que j’étais sa mère »

3. Ne comptez pas

Donnez vous et donnez à votre bébé le temps de prendre un rythme. Les premiers jours, asseyez-vous dans un endroit au calme, et ne regardez pas votre montre. La plupart du temps, il est inutile de compter les durées et nombres de tétées.  L’allaitement est beaucoup plus facile si vous êtes calme et détendue, évitez les sources de stress!

4. Soyez patiente

Ne paniquez pas si vous ne réussissez pas les premières fois! C’est normal que ça ne soit pas évident dès le début. Gardez en tête que, souvent, les premiers jours/semaines sont les plus difficiles, mais que plus vous allaiterez, mieux ça ira.

5. Demandez de l’aide

Et cela dès la maternité! Les sages-femmes et puéricultrices sont là pour vous. Elles vous aideront pour une bonne mise au sein, et vous donneront des conseils pour éviter crevasses ou seins engorgés. Si vous ne vous sentez pas soutenue à la maternité, dites-vous que dans un ou deux jours vous serez chez vous et verrez des personnes soutenantes. Mettez aussi à contribution votre partenaire en lui demandant un verre d’eau ou ce coussin, là… qui irait bien sous votre bras, pour éviter un mal de dos. Discuter avec d’autres mamans qui allaitent peut aussi vous aider. Vous constaterez vite que ce n’est évident pour presque personne et vous pourrez recevoir des conseils utiles et des petites astuces supplémentaires.

6. Allaitez à la demande

N’écoutez pas les conseils de belle-maman, ou la copine qui vous dit « Déjà !! Mais tu l’as pas nourri y a une heure ?!! ». C’est votre bébé qu’il faut écouter. Et il n’est pas nécessaire d’attendre qu’il pleure, vous pouvez lui proposer le sein aux premiers signes d’éveil. Si vous entendez le fameux « il faut espacer les tétées », remontez au point numéro 1 de cet article, et n’écoutez QUE votre bébé. Ne vous en faites pas, un nouveau-né ne peut pas devenir obèse avec du lait maternel, et tout se régule de lui-même en quelques semaines/mois. En plus, c’est le meilleur moyen de maintenir une bonne production de lait. Si au début vous avez l’impression de vivre avec un petit animal pendu au sein – surtout avec ce qu’on appelle les « tétées groupées » du soir – dites-vous que c’est normal… et que ça ne va pas durer.

7. Trouvez la bonne position

Il est important pour vous et votre bébé de vous installer confortablement. Prenez le temps de trouver une position agréable. Expérimentez avec des oreillers, un coussin d’allaitement, ou une couverture. L’allaitement doit être quelque chose d’agréable pour vous aussi. N’hésitez pas à allaiter couchée! C’est ce qui sauvera vos nuits, et, en journée, vous pourrez profiter de ce moment pour vous assoupir avec bébé (en respectant les règles de sécurité bien sûr). Que du bonus.

8. Faites (encore un peu !) attention à ce que vous mangez

Maintenant que bébé est sorti, vous pouvez évidemment manger tout ce que vous n’aviez pas le droit de manger pendant neuf mois. Mais faites encore un petit peu attention. Bien sûr, vous pouvez craquer pour des frites et des hamburgers, mais veillez à manger suffisamment de fruits et de légumes, et à avoir un apport en fer suffisant. L’équilibre et la variété sont extrêmement importants, surtout les premiers temps quand bébé boit beaucoup: il puise encore dans vos réserves.

9. Évitez l’alcool, mais…

Attention, une consommation importante d’alcool peut nuire à la production de lait. Et ce n’est pas parce que la bière est réputée bonne pour la montée de lait qu’on se lâche. Mais contrairement aux idées reçues, on peut tout à fait boire – avec modération – en allaitant. Bien sûr vous n’irez pas boire des coups avec vos copines toute la nuit dans l’immédiat, mais vous pouvez prendre un petit verre, du moment que vous respectez certaines règles. Après une prise d’alcool, attendez 2-3 heures si possible avant la prochaine tétée.

Suivez Minimi sur Facebook et Instagram

Lire aussi:
Chronique | « Ils sont parfaits vos seins »: ces mots d’une sage-femme qui ont sauvé mon allaitement
« Pendant la montée de lait, je me sens soudain très mal »: le réflexe d’éjection dysphorique, c’est quoi?
15 réflexions que les femmes qui allaitent entendent tout le temps
Allaitement: quoi faire contre les crevasses?

Le meilleur de Minimi dans votre boîte mail ?

Inscrivez-vous à notre newsletter

Reageer op artikel:
9 conseils pour bien démarrer son allaitement
Sluiten